Astuces pour distinguer certaines fausses pierres de vraies gemmes

Posté Par : Olivier GIRAUD Dans : Découvrir le : jeudi, décembre 21, 2017 Commentaire : 0 Clic : 6974

Astuces pour distinguer certaines fausses pierres de vrai gemmes 

Il existe de 350 à 450 espèces différentes de gemmes, chacune ayant des propriétés et des couleurs différentes. On peut les classer en plusieurs catégories,

·         Les pierres précieuses (diamant, saphir, rubis, émeraude), qui présentent les plus belles qualités esthétiques, robustesse,

·         Les pierres semi-précieuses aussi appelées pierres fines, qui sont des pierres naturelles transparentes, telles que la tourmaline ou le grenat par exemple.

·         Les pierres ornementales aussi appelées pierres dures, qui sont des pierres opaques telles que le lapis-lazuli, l’onyx par exemple.

·         Les gemmes issues de matières organiques animale (ex : perles, corail, ivoire…) ou végétale (ex : ambre, jais…)

 

Les confusions possibles entre pierres précieuses et semi-précieuses

Certaines gemmes d’une espèce peuvent ressembler à s’y méprendre à des gemmes d’autres espèces. Par exemple le spinelle ressemble au rubis, la topaze bleue ou l'aigue-marine peuvent également se confondre avec le saphir (bleu).

Il existe aussi des pierres d’imitations tel que

·         Les substituts qui imitent une gemme par une autre matière, par exemple le verre.

·         Les pierres de synthèse qui ont été fabriquées par l’homme avec la même composition qu’une pierre naturelle.

Toutes sont utilisées dans le commerce pour différentes catégories de bijoux, de la haute joaillerie pour les gemmes les plus magnifiques, aux bijoux fantaisies pour des pierres ornementales, dures ou synthétiques.

Les pierres synthétiques sont l’apanage des bijoux fantaisies et permettent à chacun d’accéder à des bijoux très peu cher, en toute transparence sur la qualité du bijou et de ses matières premières.

 

Mais certaines personnes mal intentionnées utilisent parfois des pierres d’imitation naturelles ou synthétique sous la désignation et le prix de gemme plus prestigieuses. Elles ressemblent à s’y méprendre à la pierre qu’elles imitent. Dans ce cas, il y a tromperie.

 

Comment éviter, d’être trompé sur l'authenticité d'une pierre ?

Il est difficile de s’apercevoir de ce type de supercherie, y compris pour un professionnel. Et dans la plupart des cas, l’utilisation d’outils spécifiques de gemmologie est nécessaire. Si vous n’avez aucune connaissance et gemmologie et ne disposez pas de ces outils, vous pouvez vous adresser à des professionnels, gemmologues, associations de gemmologue, laboratoires de gemmologie reconnus (ex : LFG – Laboratoire Français de Gemmologie).

Toutefois, il existe quelques précautions à respecter et quelques astuces pour éliminer des faux grossiers et éviter d’être duper.

 

Quelques précautions d’usage

Achetez vos pierres chez des commerçants reconnus ayant pinion sur rue. En particulier à l’étranger dans des pays exotiques.

A l’étranger, si l’on vous propose des pierres non habituellement produites dans le pays, méfiez-vous. Renseignez-vous avant de partir sur pierres produites dans le pays et sur les points de vente de confiance.

Demandez l’aide d’un professionnel de confiance ou l’aide d’associations de passionnés en gemmologie.

Les diamants font l’objet de certificats. Demandez donc la fourniture d’un certificat d’un laboratoire reconnu pour tout achat de diamant.

Dans le doute, n’achetez pas !!

 

Vous pouvez également suivre une initiation à la gemmologie.

 

Les gemmes naturelles

Certaines espèces de gemme se déclinent dans la quasi-totalité des couleurs avec des nuances plus ou moins affirmées telles que la tourmaline, le saphir, le grenat.

Pour chaque nuance de couleur correspond probablement une espèce de gemme mais souvent plusieurs.

Si votre budget, le permet, vous pourrez choisir celle offrant les plus belles qualités.

Par exemple, si vous souhaitez une pierre jaune, quantités d’options s’offrent à vous, notamment : un diamant jaune mais aussi un saphir jaune, une citrine, voir un crystal synthétique jaune. Le diamant offrira les plus belles qualités esthétiques et de la robustesse mais le diamant jaune est rare et donc très onéreux. Le saphir offrira de très belle qualité, mais inférieure à celles du diamant également pour un prix plus accessible que le diamant mais encore élevé. Mais, la citrine qui est également une jolie pierre naturelle (moins que le saphir) mais elle est abondante et donc très bon marché. Pour donner un ordre d’idée, à poids (carat) équivalent, il faudra rapidement compter en milliers d’euros pour le diamant, , tandis que pour la citrine, il s’agira plutôt de quelques dizaines d’euros. Et pour un crystal, il s’agira de quelques euros mais il s’agit d’une pierre synthétique qui ne présente pas les qualités notamment la brillance d’une pierre naturelle. A vous de choisir !

 

  

Comment distinguer les pierres d'imitation des vraies gemmes ?

Les pierres d'imitation sont des pierres qui imitent les pierres naturelles.

Certains indices visuels peuvent vous aider à distinguer certains faux ou vous permettre d’avoir des doutes.

Rappel : Il existe 2 types d’imitation :

·         Les substituts qui imitent une gemme mais avec une autre matière : les verres, les doublets, les plastiques, les résines.

·         Les synthèses qui sont des pierres fabriquées par l’homme en usine ou en laboratoire qui présentent la même composition que les pierres naturelles. De nombreuses gemmes ont réussi à être fabriquée par l’homme.

 

Pour vous faciliter l’identification des indices visuels d’une imitation, nous vous recommandons l’utilisation d’une loupe x10. A l’œil nu, il est souvent difficile de reconnaître ces indices, y compris pour un professionnel.

NB : si vous ne trouvez pas ces indices, cela ne veut pas dire pour autant que la gemme est une vrai. Il peut encore s’agir d’une très bonne imitation

Les indices sont souvent différents en fonction du type d’imitation.

 

Indices visuels pour identifier un substitut :

Pierre fabriquée en verre

Le verre étant obtenu par fusion, on trouve souvent des bulles rondes ou allongées à bout pointu dans la pierre avec parfois des résidus de silices dans la bulle. La surface de la pierre peut présenter des défauts, telle que des cassures conchoïdales (une cassure franche, courbe et lisse, représentant un cône) ou des cassures esquilleuses ou encore des arrêtes (angle entre 2 facettes) moles (légèrement arrondies). La dureté du verre étant peu importante, il est souvent rayé ou dépoli par l’usure.

 

Pierre fabriquée en résine ou en plastique

Il vous suffit de soumettre la pierre à la flamme d’un briquet, la pierre se mettra à fondre et l’odeur de plastique brulé se dégagera. Toutefois, attention, il existe des pierres naturelles qui peuvent fondre également sous ce traitement, l’ambre par exemple. Donc ne faites pas cette manipulation à la légère et demander l’autorisation au vendeur.

 

Le doublet grenat-verre

Pour pallier au manque de brillance du verre, une lamelle de grenat (pierre naturelle) est collée à une lamelle de verre. En regardant la pierre de profil, il y aura probablement des bulles d’air au niveau de la zone de collage entre le verre et le grenat et vu d’au-dessus, vous verrez une délimitation violette tout autour de la lamelle de grenat. Les indices liés au verre seront également potentiellement présents.

 

Le doublet émail

2 lamelles incolores sont collées de chaque côté d’une lamelle d’émail qui par effet d’optique, donnera sa couleur à l’ensemble. Il est souvent facile en regardant la tranche de la pierre de voir la lamelle d’émail. Pour rompre l’effet d’optique de coloration, il suffit de plonger la pierre dans de l’eau, les 2 lamelles redeviennent incolores.

 

 Doublets email et doublet verre grenat

Les pierres de synthèses

Les pierres de synthèses sont des reproductions de pierres naturelles. Elles reprennent les caractéristiques physiques et chimiques de la pierre naturelle. Elles sont souvent beaucoup plus parfaites que les pierres naturelles car elles sont issues d’une fabrication industrielle qui limite de fait la présence d’inclusions « naturelles ». Mais leur procédé de fabrication laisse souvent des inclusions typiques de leur synthèse.

Les rubis et spinelles synthétiques présentent dans leur crystal des bulles mais surtout des courbes de croissance alors que leurs équivalents naturels ont des stries de croissance qui se croisent avec un angle à 120°.

Courbes de croissance :

Courbes de croissance d'une pierre de synthèse

Stries de croissance à 120° :

Stries de croissance a 120 degre d'une pierre naturelle

L’émeraude synthétique présente souvent très peu d’inclusions contrairement à son équivalent naturel.

 

Bien sûr, certaines de ces imitations sont utilisées, en bijouterie fantaisie par certains commerçants en toute transparence auprès de leurs clients.

Certaines pierres de synthèse sont utilisées pour leurs caractéristiques en industrie. Le quartz et les rubis synthétiques pour les mécanismes de montres, le saphir synthétique pour des « verres » de montres beaucoup plus résistants (le saphir étant beaucoup plus dur que le verre).

 

Les avantages des pierres de synthèses sont d’être :

·         Souvent beaucoup plus parfaites que les pierres naturelles,

·         Souvent beaucoup plus accessibles financièrement

·         A une origine garantie, ce qui est plus difficile pour les gemmes naturelles (ex : blood diamonds).

Toutefois, elles ne présentent pas le charme d’une pierre naturelle, son origine, son histoire, ses défauts qui parfois se transforment en qualité et qui en font une pierre unique.

 

Bonne sélection de gemmes ! Naturelles ou non !

Si vous avez apprécié cet article, vous pourriez être intéressé par : 

Comment distinguer un faux diamant ?

Comment choisir une pierre précieuse ou une pierre fine ?

Quelle pierre précieuse originale choisir ?

Découvrez également nos bagues.

Commentaires

Laissez votre commentaire