Qu'est ce que "l'or éthique" ?

Posté Par : Olivier GIRAUD Dans : Découvrir le : mercredi, juin 13, 2018 Commentaire : 0 Clic : 197

"L’or éthique", qu’est-ce que c’est ?

Les acteurs du secteur de la bijouterie/joaillerie, comme la plupart des acteurs économiques et en général des citoyens, se soucient de plus en plus en plus de l’impact social, sociétal et environnemental de leurs activités.

Or l’extraction de la matière première des bijoux, notamment les métaux précieux, a mauvaise réputation et devient une préoccupation grandissante.

 

C’est pourquoi, certaines marques de bijoux sont à la recherche de sources d’approvisionnement en métaux précieux plus responsables. C’est notamment à cette préoccupation que répond l’or éthique.

Coté exploitations minières, des solutions alternatives plus responsables aux modes de production « traditionnels » apparaissent.

Des labels ont été créé. Ils définissent des exigences sur les aspects sociaux, sociétaux et environnementaux que les exploitations minières doivent respecter pour être plus durables, plus responsables. Pour les aider dans cette démarche, des compensations notamment financières (prix minimal garanti + prime au développement) sont mises en œuvre, ainsi que la garantie de relations commerciales durables permettant aux communautés (de mineurs) concernées de garantir plus sereinement leur avenir. Un organisme indépendant est chargé de vérifier le respect des exigences par l’exploitation minière avant de leurs attribuer le label.

Il existe à ce jour 2 labels de ce type : Fairtrade et Fairmined.

 

NB : la source de nombreuses informations de cet article sont issues de « MaxHavelaar – Fairtrade » et de « Fairmined ». Pour plus d’information, je vous invite à consulter leur site internet :

https://www.maxhavelaar.ch/fr/produits/categories-de-produits/lor-fairtrade.html

http://www.fairmined.org/fr/

La recherche de l'or

Pourquoi la création de ces labels pour de "l’or éthique" ? 

 

90% de l'or et de l'argent au monde est extrait par les plus grandes entreprises minières ultramécanisées. Celles-ci n’emploient que 20% des mineurs.

Mine d'or industrielle

Les 10% restant sont produits par de petites exploitations minières artisanales mais celles-ci représentent 80% des mineurs (estimé à 15 millions de mineurs) à travers des régions parmi les plus pauvres du monde. Elles font vivre directement ou indirectement 100 millions de personnes.

Or ces petites exploitations ne présentent pas des garanties de durabilité.

Quelques exemples d’impacts courants de l’extraction de l’or dans les petites exploitations :

  •          Sur les aspects sociaux :

o    Les outils d’extractions sont souvent rudimentaires et les conditions de travail souvent dangereuses.

Mine d'or condition de travail

o    L’absence de respect des droits de l’homme et le recours à la main d’œuvre des enfants est courante.

o    Le travail est très dur et mal rémunéré.

Mine d'or travail dur

  •          Sur les aspects sociétaux :

o    Les territoires concernés sont souvent victimes d’exploitation économique et de corruption. Ils sont souvent également sous-équipés en infrastructures sanitaires de base. L’accès à la scolarité et aux soins médicaux est souvent limité voir inexistant.

  •          Sur la nature :

o    L’extraction de l’or nécessite des quantités phénoménales d’eau.

Mine d'or lance d'eau

o    Elle produit, et souvent rejette dans la nature, de très grande quantité de déchets miniers (estimé à 20 tonnes pour une bague) contenant souvent du mercure et du cyanure. Les rejets dans la nature entrainent des pollutions de l’air, des sols et des eaux menaçant les populations locales.

 

 Mine d'or paysage dévasté et pollué

 

Les apports des labels d’"or éthique"

 

Les 2 labels de certification attestent de la provenance (traçabilité) de l’or produit par ces mines autonomes, responsables, artisanales et à petite échelle et du respect des exigences sur les volets sociaux, sociétaux, économiques et environnementaux mais également aux principales normes mondiales en matière de pratiques responsables, relatives au développement social et à la protection de l’environnement.

 

Les principales exigences concernent notamment les points suivants :

  •          Sur les aspects sociaux :

o    L’interdiction du travail des enfants

o    Des salaires décents

o    Le respect du droit des travailleurs

o    L’égalités hommes-femmes

o    L’interdiction du travail forcé

o    L’interdiction de discrimination

o    La mise en place d’équipements de protection individuelle des travailleurs

  •          Sur les aspects sociétaux :

o    Le versement d’une prime au développement destinée à être investie dans des projets de développement communautaires (écoles, approvisionnement en eau, centres médicaux, amélioration du fonctionnement des exploitations…) : 2000USD pour fairtrade, 4000USD pour fairmined

o    Traçabilité des produits

  •          Sur les aspects environnementaux :

o    Respect de la législation locale en matière d’environnement

o    Utilisation de produits chimiques selon des règles claires. Par exemple : L’utilisation du mercure est réduite au profit de substances chimiques moins toxiques.

 

L’Initiative Fairmined a été créée par l’Alliance pour une Mine Responsable (ARM), une organisation à but non-lucratif reconnue mondialement comme chef de file et pionnière de l’activité minière artisanale responsable et à petite échelle.

Fairtrade est à l’initiative de le Fondation Max Havelaar (Suisse).

 

Pourquoi ne pas se tourner vers l’or recyclé ?

L’utilisation d’or recyclé a certainement moins d’impact environnemental que l’extraction mais il n’a aucun impact social sur les petites exploitations minières. En effet, des mineurs continueront à pratiquer l’orpaillage dans des conditions souvent précaires (cf descriptions précédentes), car c’est leur seul moyen de subsistance.

Ces labels visent à aider ces communautés de mineurs à faire leur travail dans des conditions dignes et respectueuses de l’environnement et leur permettre de s’assumer économiquement et de garantir un avenir. C’est une façon d’avoir un impact social, sociétal et environnemental très positif en toute autonomie des grands groupes miniers.

 Le recyclage de l'or

 

Reste à savoir si le consommateur est prêt à payer son bijou environ 20 % plus cher quun autre en or classique.

Commentaires

Laissez votre commentaire